+33 1 40 26 05 46
accueil Expertise Inventaire Vente
Nous contacter
Qui sommes nous ?
Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Demande d'estimation en ligne :

 
Civilité :
Mlle    Mme    M.
Décrire l'objet :
Dimensions de l'objet (en cm) :
Hauteur :    Largeur : 
Profondeur : 
 
» Découvrir les 10 conseils de l'expert
pour bien photographier ses objets de valeur
Envoyer des photos numériques :
(Format .zip, .jpg, .gif, .pdf... et poids inférieur à 4 Mo par fichier. )
Une photo générale de face :
Une photo du dos ou du dessous :
Une signature ou un détail :
 
Si vous rencontrez la moindre difficulté pour nous faire parvenir vos images, vous pouvez nous contacter à contact@authenticite.fr
 
 Je souhaite recevoir gratuitement la lettre d'actualité des experts
 
* Mentions obligatoires
 
 
Ces informations sont destinées au cabinet Authenticité. Aucune information personnelle n'est collectée à votre insu ni cédée à des tiers. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi «Informatique et Libertés» du 6 janvier 1978). Vous pouvez en faire la demande par mail à contact@authenticite.fr.
Authenticité est le premier cabinet européen d'experts conseil en œuvres d'art, spécialistes en meubles, objets d'art, sculptures, tableaux et dessins, anciens et modernes.

Nos bureaux de Paris et de Londres sont à votre disposition pour répondre à vos besoins que vous souhaitiez acheter, vendre ou connaître la valeur de vos objets.

Actualités

Maurice Marinot et l'art de penser en verre


Rubrique Céramique et verrerie, Art moderne, contemporain et design

Maurice Marinot (1882-1960) est l’un des plus grands novateurs du XXème siècle dans l’art du verre. De nombreux verriers appliquent encore aujourd’hui les formules décoratives dont il est l’inventeur.
Chez lui, «les différentes couches de verre glissent et luttent comme dans les époques géologiques».


Maurice Marinot n’est cependant pas verrier de formation. Il est l’un des principaux peintres et dessinateurs fauvistes du XXème siècle. C’est un amateur de lumière et de couleur.

Lorsqu’en 1911, il visite à Bar-sur-Seine la verrerie de son ami Viard, un coup de cœur le décide à mettre de côté sa carrière de peintre pour consacrer près de 25 ans de sa vie au métier pénible et passionnant de verrier.

« Etre verrier, c’est souffler la matière transparente près de fours aveuglants ; c’est par le souffle de ses lèvres et par les outils de son art, travailler dans la chaleur cuisante et la fumée, les yeux pleins de larmes, les mains charbonneuses et brulées ».

De son atelier sortiront près de 2500 pièces : flacons, vases, coupes, bouteilles et quelques rares presse papiers, généralement signées sur le fond : Marinot.

Chaque objet est une œuvre d’art unique qui ne connait ni moulage ni reproduction en série.

Ce sont des pièces uniques qui « naissent les unes des autres ».


Transparence et verres émaillés.




Un atelier mis à sa disposition dans la verrerie lui permet de commencer ses recherches.

Il y dessine la forme des pièces qu’il fait réaliser dans l’atelier voisin et les achève ensuite en les décorant d’émaux.

Il produit de 1913 à 1922 des verres blancs, limpides, bullés, ou craquelés qu’il décore de réserves en émail : bleu, blanc, rouge, violacé ou jaune.

«Ses verreries ont (alors) la fraîcheur et la grâce de ses aquarelles». (Guillaume Janneau)

Volume et gravure à l’acide.




A partir de 1919, il s’intéresse à un nouveau type de décor et commence à creuser la surface de ses verres qui s’épaissit.

Il les taille lui-même à la roue ou les grave à l’acide. C’est ainsi que commence son travail sur la profondeur.

Ses verres sont gravées de larges surfaces à facettes stylisées et géométriques.

Un dessin daté de 1926 et conservé au musée d’art moderne de Troyes nous permet de mieux le découvrir.


Profondeur et décor intercalaire.





En commençant à souffler lui-même ses pièces à partir de 1923, il expérimente ensuite un nouveau type de décor nommé décor intercalaire.

Entre deux couches de verres, il insère des impuretés qui créent de larges trainées colorées ou bullées.

C’est notamment le cas du flacon présenté ci-dessus, daté de 1925 et conservé au musée des arts décoratifs de Paris. (Hauteur : 16 cm x Largeur : 10,5 cm).


Nature et modelage à chaud.





C’est de 1927 à 1937, date à laquelle il cesse complètement son activité de verrier, que Marinot est le plus moderne.

Il modèle à chaud des verres épais et lourds qui feront dire à René Jullian, lors d’une exposition rétrospective de son œuvre en 1965 :
« C’est en effet aux plus extraordinaires chefs-d’œuvre minéralogiques de la nature que font penser les verreries de Marinot ».

Après un long perfectionnement, il a acquis la liberté de l’artiste verrier et réalise des flacons au décor interne et profond formant « un tout organique cohérent ».

Son objectif est de « contraindre le verre tout en faisant apparaître sa vie propre. Que le résultat soit celui d’une lutte avec ses actions et ses réactions comme dans les choses de la nature ».


Les œuvres d’art réalisées par Maurice Marinot sont aujourd’hui conservées dans de nombreux musées français et internationaux.
Rares sont celles passants en ventes publiques aux enchères, ce qui
explique qu’un petit vase d’époque pourra être généralement estimé
10 000 à 15 000 €.







Les experts conseil en oeuvres d'art d'Authenticité sont à votre disposition pour l' Estimation en ligne et l' Expertise de vos objets d'art. Ils vous conseillent et vous accompagnent dans l'achat et la vente de vos œuvres d'art : Conseil.


Illustrations :
- N°1 : Flacon en verre soufflé à décor de bulles intercalaires dorées et taillé à la roue, conservé au Musée des Arts Décoratifs, Paris (hauteur : 20,5cm x largeur: 10cm).
- N°2 : Collection de flacons réalisés entre 1912 et 1914 et conservée au Crysler Museum of Art, Norfolk, Etats-Unis.
- N°5 : Flacon vendu chez Dorotheum.