+33 1 76 63 32 43
accueil Expertise Inventaire Vente
Nous contacter
Qui sommes nous ?
Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Demande d'estimation en ligne :

 
Civilité :
Mlle    Mme    M.
Décrire l'objet :
Dimensions de l'objet (en cm) :
Hauteur :    Largeur : 
Profondeur : 
 
» Découvrir les 10 conseils de l'expert
pour bien photographier ses objets de valeur
Envoyer des photos numériques :
(Format .zip, .jpg, .gif, .pdf... et poids inférieur à 4 Mo par fichier. )
Une photo générale de face :
Une photo du dos ou du dessous :
Une signature ou un détail :
 
Si vous rencontrez la moindre difficulté pour nous faire parvenir vos images, vous pouvez nous contacter à contact@authenticite.fr
 
 Je souhaite recevoir gratuitement la lettre d'actualité des experts
 
* Mentions obligatoires
 
 
Ces informations sont destinées au cabinet Authenticité. Aucune information personnelle n'est collectée à votre insu ni cédée à des tiers. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi «Informatique et Libertés» du 6 janvier 1978). Vous pouvez en faire la demande par mail à contact@authenticite.fr.
Authenticité est le premier cabinet européen d'experts conseil en œuvres d'art, spécialistes en meubles, objets d'art, sculptures, tableaux et dessins, anciens et modernes.

Nos bureaux de Paris et de Londres sont à votre disposition pour répondre à vos besoins que vous souhaitiez acheter, vendre ou connaître la valeur de vos objets.

Actualités

La dynastie des Jacob


Rubrique Meubles et objets d'art

Jacob, ce nom évoque sièges et meubles anciens. Il ne s’agit cependant pas d’un artisan mais d’une dynastie de menuisiers et ébénistes qui travaille de l’époque Louis XV à celle de Louis Philippe.

Georges Jacob, le fondateur de la lignée, accède à la maîtrise en tant que menuisier en sièges en 1765, après un apprentissage chez Louis Delanois autre grand maître de la menuiserie en sièges du milieu du XVIIIème siècle.

Dès 1773, il travaille pour le Garde Meuble de la Couronne, cette collaboration ne sera interrompue que par la Révolution. Sa clientèle est des plus brillantes avec en tête la Reine Marie Antoinette, le Roi et la famille royale, en particulier le comte de Provence, futur Louis XVIII, le comte d’Artois, futur Charles X, le prince de Condé, le duc de Penthièvre et les cours étrangères.

A l’occasion de certaines commandes, il réalise de véritables chefs d’œuvre de menuiserie, le mobilier à l’étrusque en acajou sculpté livré en 1788 pour la laiterie de Rambouillet en est un exemple remarquable.



Son talent s’exprime pleinement dans ses créations Louis XVI.

On lui attribue de nombreuses évolutions :
-le pied Jacob, par ce terme il faut comprendre des pieds en console.
-l’emploi de l’acajou en menuiserie.
-les dossiers ajourés.
-les pieds en carquois que l’on retrouve sur de nombreuses commande de la reine Marie Antoinette.
-l’assise en fer à cheval.
-le siège curule inspiré des sièges de l’Antiquité Romaine.

Georges Jacob passe la période révolutionnaire sans être inquiété grâce à son amitié avec le peintre David, et en 1796 ses deux fils, Georges fils et François-Honoré lui succèdent.

Ils créent l’entreprise Jacob Frères Rue Meslée et fabriquent meubles et sièges de style directoire et consulat.

La renommée de leur père leur permet d’avoir dès leurs débuts une importante clientèle dont :
-le général Bonaparte.
-Joséphine pour le château de Malmaison.
-le Garde Meuble national, notamment pour le palais des Tuileries.
-Madame Récamier.



Leur production de style directoire et consulat se caractérise par :
-l’influence du style Louis XVI ce qui donne de la légèreté aux créations de Jacob Frères.
-l’emploi quasi exclusif de l’acajou.
-des incrustations d’ébène, de citronnier et d’étain.
-des dossiers à crosse dont la courbe est très prononcée.
-des dossiers à bandeau.
-des pieds postérieurs sabres.
-des animaux fantastiques et des bustes d’égyptienne sculptés de grande qualité.

A la mort de Georges fils, en 1803, François-Honoré s’associe avec son père Georges Jacob et change la raison sociale de l’entreprise pour Jacob Desmalter.

La clientèle de Jacob Desmalter est particulièrement importante et en 1808 l’entreprise compte 332 ouvriers pour satisfaire toutes les commandes. Parmi ses commanditaires, il faut mentionner :
-le Garde Meuble impérial.
-l’impératrice Joséphine au château de Malmaison.
-les membres de la famille Bonaparte.
-les dignitaires de l’Empire.
-le Garde Meuble royal après 1814 et le retour de Louis XVIII sur le trône.
-la duchesse de Berry.



Conseillé par le peintre David et par les ornemanistes Percier et Fontaine, il s'inspire de l'Antiquité gréco-romaine et crée de nombreux modèles de meubles et de sièges de style Empire puis Restauration.

Son style se caractérise par :
-une grande qualité du dessin.
-des lignes légères.
-des formes originales.
-des bronzes dorés remarquablement ciselés.
-en menuiserie, il emploie l’acajou mais également le bois doré et le bois laqué.
-en ébénisterie, l’acajou avec, parfois, des incrustations d’ébène et des bois indigènes tels que l’érable ou l’if.

Georges Alphonse Desmalter (1799-1870), fils de François Honoré, succède à son père en 1825.
Il travaille pour le Garde Meuble de la couronne sous Charles X et Louis Philippe.



Il réalise des fauteuils à crosse en acajou ou en loupe de frêne, des chaises à dossier ajouré, des sièges gondoles à dossier plein incrusté, à pieds galbés terminés en volutes. Georges Alphonse mettra un terme à son activité d'ébéniste en 1847 et se consacrera à l'architecture.

Ainsi, durant 82 ans, la famille Jacob a fourni des sièges et des meubles d’une grande variété tant pour la cour que pour des clients plus modestes. L’importance de leur production explique que l’on trouve leurs estampilles sur des modèles allant du plus simple au plus riche et ceux pour le bonheur de tous les collectionneurs quelque soit le poids de leur bourse.


Cédric Henon
Expert en meubles et objets d'art des XVII, XVIII et XIXème siècles

Georges Jacob, fauteuil en noyer doré pour le cabinet du turc du comte d’Artois au palais du Temple, 1777, musée du Louvre.

Georges Jacob, fauteuil en acajou pour la laiterie de la reine Marie Antoinette au château de Rambouillet, 1787, châteaux de Versailles et de Trianon.

Jacob Frères rue Meslée, voyeuse de dame en acajou, circa 1800, château de Fontainebleau, musée Napoléon Ier.

Jacob Desmalter, serre papier d’une paire en bois indigène et bronzes dorés, circa 1810, châteaux de Versailles et de Trianon.

Georges-Alphonse Jacob-Desmalter, meuble à hauteur d’appui en marqueterie d’ébène, écaille et laiton et bronzes dorés, 1834, musée du Louvre.



Les experts conseil en oeuvres d'art d'Authenticité sont à votre disposition pour l' Estimation en ligne et l' Expertise de vos objets d'art. Ils vous conseillent et vous accompagnent dans l'achat et la vente de vos œuvres d'art : Conseil.