+33 1 76 63 32 43
accueil Expertise Inventaire Vente
Nous contacter
Qui sommes nous ?
Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Demande d'estimation en ligne :

 
Civilité :
Mlle    Mme    M.
Décrire l'objet :
Dimensions de l'objet (en cm) :
Hauteur :    Largeur : 
Profondeur : 
 
» Découvrir les 10 conseils de l'expert
pour bien photographier ses objets de valeur
Envoyer des photos numériques :
(Format .zip, .jpg, .gif, .pdf... et poids inférieur à 4 Mo par fichier. )
Une photo générale de face :
Une photo du dos ou du dessous :
Une signature ou un détail :
 
Si vous rencontrez la moindre difficulté pour nous faire parvenir vos images, vous pouvez nous contacter à contact@authenticite.fr
 
 Je souhaite recevoir gratuitement la lettre d'actualité des experts
 
* Mentions obligatoires
 
 
Ces informations sont destinées au cabinet Authenticité. Aucune information personnelle n'est collectée à votre insu ni cédée à des tiers. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi «Informatique et Libertés» du 6 janvier 1978). Vous pouvez en faire la demande par mail à contact@authenticite.fr.
Authenticité est le premier cabinet européen d'experts conseil en œuvres d'art, spécialistes en meubles, objets d'art, sculptures, tableaux et dessins, anciens et modernes.

Nos bureaux de Paris et de Londres sont à votre disposition pour répondre à vos besoins que vous souhaitiez acheter, vendre ou connaître la valeur de vos objets.

Actualités

Les commissaires priseurs vendent de gré à gré.


Rubrique Expertise et estimation, Sculptures

Le 20 juillet dernier, l’Assemblée Nationale votait une loi réformant et libéralisant les ventes publiques aux enchères en France. Le décret d’application est entré en vigueur le 1er septembre et nos musées en sont les premiers bénéficiaires.

 

Les changements susceptibles de vous affecter

 

Il y a encore quelques semaines, les commissaires priseurs ne pouvaient vendre de gré à gré que les lots déjà présentés aux enchères et n’ayant pas trouvés d’acquéreur au dessus du prix de réserve, les fameux ravalés dans le jargon des professionnels. Et encore, la vente de ces tableaux, objets d’art et meubles anciens devait s’effectuer au minimum au montant de la dernière enchère et dans un délai maximum de 15 jours ce qui limitait fortement l’intérêt de ce type d’achat.

 

Depuis le 1er septembre, les commissaires priseurs avec l'aide des experts peuvent, en accord avec le vendeur, proposer des œuvres directement à un acheteur potentiel sans que celle-ci ne passe par le feu des enchères.

 

Cela présente plusieurs avantages pour le vendeur :

-         l’œuvre demeure inconnu sur le marché.

-         le vendeur peut ajuster son prix de vente.

-         en cas d’échec de la transaction, il est possible de présenter le tableau, la sculpture ou le meuble aux enchères.

 

Enfin en cas d’invendu, le propriétaire d’une œuvre d’art peut accepter que le commissaire priseur la vende à l’amiable à un prix inférieur à la dernière enchère.

 

La reforme de juillet permet aux salles de ventes françaises de jouer à armes égales avec Londres ou New York où les maisons de ventes peuvent depuis de nombreuses années procéder à ce type de vente.

 

Elle permet de mettre directement en relation le vendeur et l’acheteur souvent un musée ou un grand collectionneur et surtout, la transaction ne reçoit aucune publicité contrairement à ce qui se passe lors des ventes cataloguées dans lesquelles les œuvres sont photographiées et diffusées au maximum afin d’être vendues au meilleur prix.

 

Galop d’essai avec plusieurs œuvres d’art médiévales

 

Le 16 novembre prochain, Christie’s Paris dispersera la collection de feu Victor Prosper Martin Le Roy, grand collectionneur d’art du Moyen Age de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.

 

Au regard de l’importance de certaines sculptures et émaux, l’obtention de certificats de libre circulation, autorisation de sortie du territoire pour les œuvres d’art, serait surement impossible pour plusieurs pièces. C’est donc tout naturellement que forte de son expérience tant à Londres qu'à Hong Kong que la maison de ventes a proposé aux musées français d’acheter à l’amiable certains lots.

 

Le Louvre s’enrichit au terme de cette vente d’une paire de haut relief en bronze doré du XIIe siècle et d’un Christ en ivoire circa 1300-1310, tandis que le musée de Cluny  reçoit une croix de procession en cuivre et émaux polychromes.

 

 

Cette nouvelle loi devrait satisfaire les vendeurs, les acheteurs et les commissaires priseurs et devrait permettre à la France et à Paris de regagner des parts de marché.

 

Avec leur connaissance des objets et leur réseau de commissaires priseurs, de collectionneurs et de musées, les cabinets d’expertise sont votre interlocuteur privilégié pour vous guider dans ce type de transaction qui offre au vendeur une confidentialité accrue.

 

Dans le cadre des ventes aux enchères de tableaux et meubles anciens, pendules et objets d’art, que nous organisons chaque mois avec notre réseau de commissaires priseurs, nous vous invitons à nous contacter si vous souhaitez inclure des œuvres. Estimations gratuites en vue d’une vente aux enchères.

 

Nos experts sont à votre disposition pour procéder à l'expertise de vos tableaux, meubles anciens et objets d’art pour vente, assurance ou partage.

 

Cédric Henon, expertise, inventaire et assurance de meubles anciens et objets d'art.