+33 1 76 63 32 43
accueil Expertise Inventaire Vente
Nous contacter
Qui sommes nous ?
Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Demande d'estimation en ligne :

 
Civilité :
Mlle    Mme    M.
Décrire l'objet :
Dimensions de l'objet (en cm) :
Hauteur :    Largeur : 
Profondeur : 
 
» Découvrir les 10 conseils de l'expert
pour bien photographier ses objets de valeur
Envoyer des photos numériques :
(Format .zip, .jpg, .gif, .pdf... et poids inférieur à 4 Mo par fichier. )
Une photo générale de face :
Une photo du dos ou du dessous :
Une signature ou un détail :
 
Si vous rencontrez la moindre difficulté pour nous faire parvenir vos images, vous pouvez nous contacter à contact@authenticite.fr
 
 Je souhaite recevoir gratuitement la lettre d'actualité des experts
 
* Mentions obligatoires
 
 
Ces informations sont destinées au cabinet Authenticité. Aucune information personnelle n'est collectée à votre insu ni cédée à des tiers. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi «Informatique et Libertés» du 6 janvier 1978). Vous pouvez en faire la demande par mail à contact@authenticite.fr.
Authenticité est le premier cabinet européen d'experts conseil en œuvres d'art, spécialistes en meubles, objets d'art, sculptures, tableaux et dessins, anciens et modernes.

Nos bureaux de Paris et de Londres sont à votre disposition pour répondre à vos besoins que vous souhaitiez acheter, vendre ou connaître la valeur de vos objets.

Actualités

La restauration d'un siège ancien


Rubrique Meubles et objets d'art, Patrimoine

Parmi les difficultés rencontrées en restauration, le siège est particulier car soumis à des efforts mécaniques qui sont excessivement plus important que pour les autres types de meubles.

D’autres contraintes sont importantes par exemple sur les abattants de secrétaires.
Il existe deux façons de concevoir la restauration des sièges :
1/ la restauration « type musée » qui ne tient en général compte que de critères historique et esthétique.
2/ la restauration pour un particulier au vu d’un usage dit « normal ».

Un siège XVIII° est habituellement garnis de nombreuses fois avant de nous parvenir ce qui engendre des séries de trous de semences ainsi que les trous de clous. De plus, les insectes xylophages attaquent volontiers les intérieurs car à l’abris de la lumière.


Le siège a été dégarni. Les traverses et le support d'accotoir représentés, sont en mauvais état de conservation. Un siège ancien peut avoir été regarni jusqu'à cinq fois. Les trous des clous et semences de fixations ont rendu le fauteuil en cabriolet très fragile.

Lors d’une restauration d’un siège dont les bois ne supporteront pas un nouveau regarnissage, il convient donc de refaire les feuillures de garniture.
Pour ce faire, la première opération consiste en un démontage méticuleux. Déchevillage en faisant attention aux chevilles croisées. Une fois démonté, l’opération la plus complexe débute :
L’enlèvement des parties qui recevront le nouveau cloutage : les feuillures de garniture.


Le cabriolet a été démonté. Les parties dégradées de la traverse ont été enlevées. Une nouvelle feuillure a été réalisée.

Une donnée s’impose : le respect des traces d’outils anciennes : ce que nous appelons la croûte ancienne. En retournant un siège XVIII°, les faces internes des traverses sont visibles car ils sont garnis « à l’ancienne » La première opération du tapissier est de tendre les sangles par-dessus les traverses de l’assise. Le travail du restaurateur implique que les pièces en bois neuf sur lesquels le tapissier travaillera soient invisible. Pour ce faire, la pièce commence à deux ou trois millimètres de la face interne de la traverse et descend sur plusieurs centimètres de hauteur.
Cette pièce, en se prolongeant de part et d’autre, permet aussi de faire office de tenons afin de consolider ceux qui seraient faibles ou piqués.
Ces pièces, relativement simples deviennent très complexes lorsqu’il s’agit de les faire sur des traverses cintrées ou des éléments de dossiers galbés.


Le fauteuil d'époque Louis XV a été remonté. Le meuble est renforcé et prêt à être regarni.

La fin du travail est traditionnelle : Nettoyage, remontage du siège remise en place des anciennes chevilles, finition.

L’intérêt d’une telle restauration est qu’elle offre un gage de solidité égal à celui d’origine et de plus, est invisible. Le seul problème est le coût, car il est de plusieurs dizaines d’heures.


Thierry Wagner et Jean Philippe Chavanis, restaurateurs de meubles anciens

Pour en savoir plus : Atelier Wagner & Chavanis, Lyon.
Voir : restauration-meubles.com

Les experts conseil en oeuvres d'art d'Authenticité sont à votre disposition pour l'estimation en ligne et l'expertise de vos meubles anciens. Ils organisent pour vous et avec vous leur vente : courtage.