+33 1 40 26 05 46
accueil Expertise Inventaire Vente
Nous contacter
Qui sommes nous ?
Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Demande d'estimation en ligne :

 
Civilité :
Mlle    Mme    M.
Décrire l'objet :
Dimensions de l'objet (en cm) :
Hauteur :    Largeur : 
Profondeur : 
 
» Découvrir les 10 conseils de l'expert
pour bien photographier ses objets de valeur
Envoyer des photos numériques :
(Format .zip, .jpg, .gif, .pdf... et poids inférieur à 4 Mo par fichier. )
Une photo générale de face :
Une photo du dos ou du dessous :
Une signature ou un détail :
 
Si vous rencontrez la moindre difficulté pour nous faire parvenir vos images, vous pouvez nous contacter à contact@authenticite.fr
 
 Je souhaite recevoir gratuitement la lettre d'actualité des experts
 
* Mentions obligatoires
 
 
Ces informations sont destinées au cabinet Authenticité. Aucune information personnelle n'est collectée à votre insu ni cédée à des tiers. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi «Informatique et Libertés» du 6 janvier 1978). Vous pouvez en faire la demande par mail à contact@authenticite.fr.
Authenticité est le premier cabinet européen d'experts conseil en œuvres d'art, spécialistes en meubles, objets d'art, sculptures, tableaux et dessins, anciens et modernes.

Nos bureaux de Paris et de Londres sont à votre disposition pour répondre à vos besoins que vous souhaitiez acheter, vendre ou connaître la valeur de vos objets.

Actualités

Une paire de chenets Louis XV par Jacques Caffiéri.


Rubrique Meubles et objets d'art

Avec le retour des frimas, vient le temps de rallumer un feu dans nos cheminées. Parmi toutes les créations des arts décoratifs, le chenet objet utile par excellence a été sublimé par des artistes et artisans. Le chenet est destiné à porter les bûches dans le foyer. Ainsi, un objet usuel est devenu une œuvre d’art. Attardons-nous sur l’une de ces merveilles datée vers 1740.






De pur esprit rocaille, ces chenets en bronze doré sont d’une taille et d’une ampleur hors du commun, 44 cm. de haut pour 48 cm. de long. La paire a conservé sa dorure au mercure de l’époque.

De jeunes enfants joufflus et rieurs, appelés : putti, portent:

-un livre et un stylet pour l’un.

-un marteau, un burin et un buste féminin pour l’autre.

et symbolisent ainsi la littérature et la sculpture.



Paire de chenets en bronze ciselé et doré attribuée à Jacques Cafféiri, circa 1740, collection particulière.

Trois autres tirages de ce modèle nous sont connus :

-Deux exemplaires, similaires à nos chenets mais dont les putti sont en bronze patiné, se trouvaient dans les collections de la galerie French and Co de New York entre 1929 et 1960 pour une des paires et vers 1946 pour l’autre.

-La troisième paire ne diffère de nos chenets que par les attributs des enfants. Le putto symbolisant la littérature tient une torche à la place du stylet et, dans la main gauche, une trompette en plus du livre, symbolisant la musique et non plus la littérature. Ces chenets firent partie de la collection Patiňo de Ortiz Linarès, vente Sotheby’s Monte Carlo le 8 février 1981 lot 224, puis de celle de la Galerie Partridge à Londres en 1988.

On retrouve des putti similaires sur une paire d’appliques d’époque Louis XV, vendue le 12 juin 1973, lot 55 étude Ader Palais Galliera Paris, ainsi que sur un certain nombre de chenets d’époque Louis XVI, une paire de ce modèle, appartient à la Wallace Collection de Londres (F279-280).




Chenet dit la sculpture, faisant partie d’une paire, en bronze ciselé et doré, circa 1765-1770, collection particulière.

La création du modèle des putti semble devoir revenir à Jacques Caffiéri (1678 – 1755), les appliques, poinçonnées du « C » couronné, nous donnant comme datation 1745 – 1749, fin de la période d’activité de Jacques Caffiéri déjà associé à son fils Philippe. Les enfants à attributs furent réutilisés par Philippe Caffiéri (1714 – 1774) sur une base néoclassique, la date couramment admise pour ce modèle est 1765 – 1770.

Il faut cependant rester prudent quant à la paternité de ce modèle. En effet, comme l’a souligné Sven Ericksen dans son étude de l’exemplaire néoclassique, rien dans les inventaires des Caffiéri, établis en 1747 lors de l’association du père et du fils, 1755 lors du décès de Jacques et 1770 après la mort de la seconde épouse de Philippe, ne vient soutenir cette attribution. Il faut toutefois souligner que le stock des Caffiéri comportait de nombreux modèles d’enfants dont certains pouvaient être destinés à des chenets.

Ces chenets allégoriques de la sculpture et de la littérature devait aux XVIIIème siècle prendre place dans un salon dédié aux arts et dont les boiseries étaient sculptées d’allégories créant ainsi une grande harmonie.



Le marché des chenets en bronze ciselé et doré qu’il soit d’époque ou de style est particulièrement contrasté.
En effet, les pièces exceptionnelles trouvent preneurs à des prix vertigineux, certaines paires dépassant les 100 000 euros. Mais la majorité des paires s’avère plus difficile à vendre, ces objets d’art se révélant peu adaptés à la vie moderne.




Image du dos d’un des chenets sur laquelle on voit les bavures d’or caractéristiques des dorures au mercure.



A propos des Caffiéri :

Caffiéri, Jacques (1678 – 1755) : Maître fondeur-ciseleur vers 1714, son activité s’étend de 1714 à 1755 date de sa mort. A partir de 1738, il travailla principalement pour la couronne en tant que fondeur-ciseleur des bâtiments du roi.

Caffiéri, Philippe (1714 – 1774) : Maître fondeur ciseleur en 1756, associé à son père dès 1747, il lui succéda dans ses fonctions auprès du roi. Il fut un des précurseurs du retour à l’antique.



Cédric Henon
Expert en meubles et objets d'art des XVII, XVIII et XIXème siècles

Les experts conseil en oeuvres d'art d'Authenticité sont à votre disposition pour l' Estimation en ligne et l' Expertise de vos objets d'art. Ils vous conseillent et vous accompagnent dans l'achat et la vente de vos œuvres d'art : Conseil.