+33 1 40 26 05 46
accueil Expertise Inventaire Vente
Nous contacter
Qui sommes nous ?
Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Demande d'estimation en ligne :

 
Civilité :
Mlle    Mme    M.
Décrire l'objet :
Dimensions de l'objet (en cm) :
Hauteur :    Largeur : 
Profondeur : 
 
» Découvrir les 10 conseils de l'expert
pour bien photographier ses objets de valeur
Envoyer des photos numériques :
(Format .zip, .jpg, .gif, .pdf... et poids inférieur à 4 Mo par fichier. )
Une photo générale de face :
Une photo du dos ou du dessous :
Une signature ou un détail :
 
Si vous rencontrez la moindre difficulté pour nous faire parvenir vos images, vous pouvez nous contacter à contact@authenticite.fr
 
 Je souhaite recevoir gratuitement la lettre d'actualité des experts
 
* Mentions obligatoires
 
 
Ces informations sont destinées au cabinet Authenticité. Aucune information personnelle n'est collectée à votre insu ni cédée à des tiers. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi «Informatique et Libertés» du 6 janvier 1978). Vous pouvez en faire la demande par mail à contact@authenticite.fr.
Authenticité est le premier cabinet européen d'experts conseil en œuvres d'art, spécialistes en meubles, objets d'art, sculptures, tableaux et dessins, anciens et modernes.

Nos bureaux de Paris et de Londres sont à votre disposition pour répondre à vos besoins que vous souhaitiez acheter, vendre ou connaître la valeur de vos objets.

Actualités

Une commode pour une favorite de Louis XV.


Rubrique Meubles et objets d'art

Le 30 octobre 1742, le marchand-mercier Hébert livrait, sous le numéro 1290, pour le château de Choisy, une commode de vernis fond blanc peint de fleurs, plantes, oiseaux et ornemens bleus, a dessus de marbre bleu turc, ... veiné de blanc, bombée et chantournée, a 2. grands tiroirs pardevant fermans a clef, garnie de cartouches, entrées de serrures, boutons, mains, chaussons et baguettes en bronze argenté et cizelé.

Cette première livraison est complétée le 29 janvier 1743, sous le numéro 1294, par une encoignure de meme vernis, a dessus de marbre bleu turc veiné de blanc et un battant pardevant chantournée fermant a clef, le dedans de differens bois a placages.

Avec nos mots.

Cette commode et son encoignure portent toutes deux l’estampille de Matthieu Criaerd. Elles sont de forme galbée et leurs lignes souples sont caractéristiques du style Louis XV épanoui. Leurs bâtis sont entièrement en chêne. La commode ouvre par deux grands tiroirs sans traverse et l’encoignure par une porte.
Ces deux pièces présentent un décor peint bleu sur fond blanc en vernis européen, couramment appelé vernis Martin. Il se compose de fleurs, branchages, oiseaux et chien dans des encadrements de rocailles, volutes et coquilles dont le tracé souligne et accentue les galbes de la commode et de l’encoignure. On notera la composition tripartite de la façade de la commode avec un cartouche central et un motif en réserve à gauche et à droite.
Les chutes, sabots, entrées de serrures et pour la commode les poignets de tirage et les encadrements feuillagés sont en bronze ciselé et argenté. Nos deux meubles sont coiffés d’un marbre bleu veiné de blanc.





Destination et destinataire de ces deux meubles.

Cette commode et son encoignure furent livrées pour le château de Choisy que Louis XV avait acheté en 1739. Dès 1740 débute une campagne d’agrandissement et d’embellissement qui se termine en 1777. Hébert lui-même nous indique la destination de ces meubles, l’appartement meublé de moire bleue.
La chambre bleue que nous venons d’évoquer, est en fait l’appartement créé pour la favorite de Louis XV, Madame de Mailly. Située au dessus de la chambre du roi, ses boiseries étaient entièrement peintes en bleu et les sièges et le lit étaient garnis de moire bleue et blanche provenant d’une soie filée par madame de Mailly dont elle avait fait cadeau à son amant.


Ainsi, avec notre commode et notre encoignure le décor de cette chambre étaient d’une grande homogénéité. Le bleu et le blanc dominaient cette pièce et les bronzes argentés dont il faut souligner la rareté s’harmonisaient parfaitement à l’ensemble. Il en est de même des plateaux de marbre.




Le château de Choisy au temps de Louis XV. Vue depuis la cour. Gravure de Jacques Rigaud.


Les auteurs de la commode et de l’encoignure.

Mathieu Criaerd (1689-1787), auteur de la commode et de l’encoignure, accède à la maitrise en tant que maitre ébéniste en 1738. Il est le fondateur d’une célèbre dynastie de maitres ébénistes. Dans les années 1740, il travaillait sous la direction du marchand-mercier Hébert par l’intermédiaire duquel il livra plusieurs meubles au Garde Meuble de la Couronne. Ses commodes présentent souvent une façade tripartite dont les encadrements feuillagés de bronzes ciselés sont identiques à ceux de la commode de Choisy.

Thomas-Joachim Hébert, principal marchand-mercier de la première moitié du XVIIIème siècle, est le vrai créateur de nos deux meubles. En effet si Criaerd les signa, Hébert, en tant que marchand-mercier, en fut le maitre d’œuvre et coordonna le travail de l’ébéniste, du bronzier, du marbrier et du peintre vernisseur. Seuls les noms de Criaerd et d’Hébert nous sont parvenus.
Hébert était spécialisé dans la réalisation de meubles portant des panneaux de laques et faisait travaillait les meilleurs ébénistes de son temps en particulier B.V.R.B. (Bernard Van Risen Burgh) pour les meubles en laque du Japon et Criaerd pour ceux en vernis Martin. La famille royale fit fréquemment appel à ses services pour des créations hors du commun.





Le vernis européen ou vernis Martin fut mis au point par Guillaume Martin (1689-1749). Cette technique de peinture permet d’imiter les laques orientaux, d’homogénéiser le décor des meubles décorés de panneaux de laques et de créer des meubles à décor occidental avec une connotation exotique comme c’est le cas ici. Rares sont les meubles recouvert de vernis Martin n’imitant pas l’Orient qui nous soient parvenus. En effet, il faut souligner la fragilité de ces décors dont les couleurs virent et se dégradent très rapidement. La commode de Choisy, lors de son entrée au Louvre, était verte sur fond gris et non bleu sur fond blanc. Les Martin ne furent pas les seuls maitres vernisseurs du XVIIIème siècle mais la postérité n’a retenue que leur nom.





Ainsi notre commode et son encoignure apparaissent comme des témoignages rares de l’excellence et de la fantaisie des ébénistes du XVIIIème siècle. Aujourd’hui, le Louvre possède la commode et l’encoignure mais deux autres pièces de cet ensemble manquent toujours à l’appel, une étagère d’angle à deux portes et trois tablettes et une table à écrire.

La chasse continue !


Cédric Henon
Expert en meubles et objets d'art des XVII, XVIII et XIXème siècles

Les experts conseil en oeuvres d'art d'Authenticité sont à votre disposition pour l' Estimation en ligne et l' Expertise de vos objets d'art. Ils vous conseillent et vous accompagnent dans l'achat et la vente de vos œuvres d'art : Conseil.