+33 1 76 63 32 43
accueil Expertise Inventaire Vente
Nous contacter
Qui sommes nous ?
Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Demande d'estimation en ligne :

 
Civilité :
Mlle    Mme    M.
Décrire l'objet :
Dimensions de l'objet (en cm) :
Hauteur :    Largeur : 
Profondeur : 
 
» Découvrir les 10 conseils de l'expert
pour bien photographier ses objets de valeur
Envoyer des photos numériques :
(Format .zip, .jpg, .gif, .pdf... et poids inférieur à 4 Mo par fichier. )
Une photo générale de face :
Une photo du dos ou du dessous :
Une signature ou un détail :
 
Si vous rencontrez la moindre difficulté pour nous faire parvenir vos images, vous pouvez nous contacter à contact@authenticite.fr
 
 Je souhaite recevoir gratuitement la lettre d'actualité des experts
 
* Mentions obligatoires
 
 
Ces informations sont destinées au cabinet Authenticité. Aucune information personnelle n'est collectée à votre insu ni cédée à des tiers. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi «Informatique et Libertés» du 6 janvier 1978). Vous pouvez en faire la demande par mail à contact@authenticite.fr.
Authenticité est le premier cabinet européen d'experts conseil en œuvres d'art, spécialistes en meubles, objets d'art, sculptures, tableaux et dessins, anciens et modernes.

Nos bureaux de Paris et de Londres sont à votre disposition pour répondre à vos besoins que vous souhaitiez acheter, vendre ou connaître la valeur de vos objets.

Actualités

Objets d'art en lumière.


Rubrique Meubles et objets d'art

Depuis l’Antiquité, la question de l’éclairage des maisons a donné lieu à la création d’objets usuels et parallèlement à la naissance d’objets d’art, les artistes ayant choisi de sublimer la lumière. Ils employèrent pour cela les métaux précieux et en particulier l’argent, le bronze doré ou argenté, la porcelaine, la faïence, le bois laqué ou doré pour porter bougie, bec à gaz et aujourd’hui ampoules.
Afin d’établir une typologie des différents types de luminaires anciens, nous les diviserons en trois catégories, les luminaires de table, les luminaires muraux et enfin les suspendus.

Les luminaires de table.

Ils sont conçus pour être posé sur une table, une commode, une console ou une cheminée.

-Le bougeoir : il est généralement de petite taille, et porte une lumière. Il peut être de table, de toilette, de nuit ou en financier. Il se compose d’une base, d’un fut d’un binet et d’une bobèche qui porte la bougie. Ils peuvent être très simples, en laiton ou particulièrement riche, en porcelaine ou bronze doré. On les trouve généralement en paire.



Bougeoir à main en argent ciselé, Moscou, 1828-1855, vente Gaffieri le 13 mars 2009, lot 103.

-Le flambeau : il ne se distingue du bougeoir que par sa taille supérieure à 30 centimètres. Il reprend l’ensemble des caractéristiques et des matériaux des bougeoirs. Sa forme s’adapte au style en vigueur, antiquisant sous Louis XVI, rocaille sous Louis XV, guilloché et sculpté de feuilles de lotus sous l’Empire.



Flambeau en bronze ciselé, doré et patiné, époque Empire, vente Delorme Collin du Bocage le 4 avril 2008, lot 141.

-Le candélabre : il dérive du flambeau mais porte plusieurs bras de lumières. Il connaît son heure de gloire sous l’Empire avec de nombreux modèles alliant bronze patiné et bronze doré. Ils peuvent parfois être en bois doré. Ils sont toujours en paire.



Paire de candélabres en bronze doré de forme rocaille dans le style de Meissonnier, fin XIXème, vente Osenat le 28 juin 2008.

-La girandole : ceux sont des candélabres qui se distinguent par la présence de pendeloques en cristal afin de refléter la lumière. Il faut souligner que leur rareté incite parfois à transformer des candélabres en girandole par l’ajout de pendeloques postérieures. Elles furent très populaires sous Louis XIV.



Paire de girandoles en marbre, bronze doré et pendeloques de cristal, circa 1800-1820, vente Gaffieri le 5 aout 2008, lot437.

-Le pique cierge ou chandelier d’autel: il est généralement en bois sculpté et doré. Il est principalement un objet religieux.



Paire de piques cierge en bois sculpté et doré, XVIIIème siècle, vente Chevau-légers le 30 novembre 2008.

Les luminaires muraux.

Ce type d’objet est accroché au mur et se développe au XVIIème siècle.

-Le bras de lumière : il est généralement en bois sculpté et laque, parfois doré. Il se présente tel un avant bras sortant du mur et portant dans son poing une bougie. Les bras de lumière furent particulièrement appréciés durant la période Louis XIII et au début du style Louis XIV. Ces œuvres d’art sont caractéristiques du style baroque et sont influencés par L’Espagne et l’Italie.

-L’applique : elle se présente au minimum en paire. Elle peut compter un ou plusieurs bras de lumière suivant la complexité du modèle et son époque de création. Elles sont généralement en bronze ciselé et doré, parfois en bois sculpté et doré et exceptionnellement en porcelaine en particulier de Sèvres. Elle voit le jour sous Louis XIV et son succès ne s’est pas démenti depuis.



Paire d’appliques en bronze ciselé et doré d’époque Louis XV, vente Beaussant Lefèvre le 8 juin 2005, lot 141.

Les luminaires suspendus.

Comme leur nom l’indique, ce type d’œuvres est suspendu au plafond.

-Le lustre : son nombre de lumière peut être particulièrement important. Il se décline en bois sculpté et doré, en laiton ou en bronze doré, à pendeloques en cristal taillé. Le lustre suivant sa forme est dit, hollandais, cage ou à lacets. On en trouve à toutes les époques et de tous les styles.



Lustre hollandais en laiton repoussé, XIXème siècle, vente Auxerre Enchères le 7 juin 2009, lot 303.

-La suspension : elle dérive du lustre mais se distingue de celui-ci par sa forme. Les lumières sont accrochés a une grande « coupe » concave. Celle-ci peut être en bronze, en bois ou en opaline ou verre teinté. La suspension apparaît au début du XIXème siècle et est particulièrement populaire sous Charles X et Louis-Philippe.



Suspension en bronze ciselé, doré et patiné, style Empire, vente Aguttes le 25 avril 2009, lot 298 vendu 2850 euros.

-La lanterne : de forme ronde, octogonale ou a pans, elle est généralement constituée de panneau de verre réunis entre eux par un cadre de bronze. L’intérieur d’une lanterne possède une tige portant les lumières. Les plus anciennes sont surmontées d’un fumivore qui évitait à la fumée de salir le plafond.



Lanterne en bronze doré, XIXème siècle, vente Chevau-légers le 7 juin 2009.


Ainsi, simples pièces utilitaires à l’origine, les artistes et artisans les ont transformés pour en faire de véritables objets d’art.
Les luminaires anciens sont aujourd’hui particulièrement recherchés des collectionneurs et les faux sont nombreux sur le marché.


Illustration principale : applique en fer forgé, tôle et verre, réalisée par les Etablissement Baguès, vente Artcurial le 11 juin 2007, lot 223.


Cédric Henon
Expert en meubles et objets d’art des XVII, XVIII et XIXème siècles

Les experts conseil en oeuvres d'art d'Authenticité sont à votre disposition pour l'estimation en ligne et l'expertise de vos luminaires anciens. Ils organisent pour vous leur vente : courtage.