+33 1 40 26 05 46
accueil Expertise Inventaire Vente
Nous contacter
Qui sommes nous ?
Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Demande d'estimation en ligne :

 
Civilité :
Mlle    Mme    M.
Décrire l'objet :
Dimensions de l'objet (en cm) :
Hauteur :    Largeur : 
Profondeur : 
 
» Découvrir les 10 conseils de l'expert
pour bien photographier ses objets de valeur
Envoyer des photos numériques :
(Format .zip, .jpg, .gif, .pdf... et poids inférieur à 4 Mo par fichier. )
Une photo générale de face :
Une photo du dos ou du dessous :
Une signature ou un détail :
 
Si vous rencontrez la moindre difficulté pour nous faire parvenir vos images, vous pouvez nous contacter à contact@authenticite.fr
 
 Je souhaite recevoir gratuitement la lettre d'actualité des experts
 
* Mentions obligatoires
 
 
Ces informations sont destinées au cabinet Authenticité. Aucune information personnelle n'est collectée à votre insu ni cédée à des tiers. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi «Informatique et Libertés» du 6 janvier 1978). Vous pouvez en faire la demande par mail à contact@authenticite.fr.
Authenticité est le premier cabinet européen d'experts conseil en œuvres d'art, spécialistes en meubles, objets d'art, sculptures, tableaux et dessins, anciens et modernes.

Nos bureaux de Paris et de Londres sont à votre disposition pour répondre à vos besoins que vous souhaitiez acheter, vendre ou connaître la valeur de vos objets.

Actualités

Le vintage dans tous ses états


Rubrique Art moderne, contemporain et design, Expertise et estimation

Ancienne boucherie devenue brocante rétro, la galerie Chez Cax, basée à Angoulême, propose des objets et meubles aux allures atypiques, datant du XXe siècle et plus particulièrement des années 50 à 70.

Son propriétaire, Julien Chamoux, sélectionne avec goût des pièces décoratives et chargées d’histoire allant de la classique table en formica jusqu’aux affiches pédagogiques des années 60, en passant par les fauteuils design colorés. Rencontre avec un passionné du vintage.


 


Authenticité : Qu’est ce qui vous a décidé à ouvrir une brocante vintage ?

Julien Chamoux : À la base je suis photographe et depuis plusieurs années je travaille autour du domaine des antiquités et de la brocante. J’ai peu à peu découvert cet univers et je suis devenu chineur. Alors que je commençais à amasser de plus en plus d’objets je me suis mis à les revendre, et de fil en aiguilles j’ai décidé de devenir marchand. Le coté vintage c’est par goût, l’époque est celle qui m’attire le plus et avec laquelle je souhaitais travailler.

 Julien Chamoux

 

A : Quelles sont les raisons pour lesquelles cette tendance fait de plus en plus d’amateurs ?

J. C. : Selon moi, la principale raison est le renouvellement des générations qui suscite un changement des centres d’intérêt. Les gens sont plus attirés par les jouets des années 60, ceux qui correspondent à leur enfance, et recherchent moins les poupées en porcelaine par exemple. Pour le mobilier c’est un peu la meme logique.

 

 

A : Que peut-on avoir, dans votre galerie, pour : 15, 150 ou 1500 euros ?

J. C. : Pour 12 euros on peut trouver des accessoires d’art de la table comme par exemple un huilier vinaigrier des années 70 avec des décors et couleurs typiques de l’époque.

Si on augmente un peu son budget, pour 150 euros, on peut acheter un luminaire industriel ou design de bonne qualité. Il y a aussi des fauteuils de bureau américain Chromcraft en skaï monté sur roulettes. J’ai aussi un sympathique casque de coiffeur monté sur un pied en fonte, datant des années 50-60, modèle Comète.

Enfin, pour 1500 euros, on peut avoir des pièces signées, de Pierre Paulin ou Olivier Mourgue par exemple. Il y a aussi une enfilade scandinave en teck massif à 950 €.

Olivier Mourgue - Montréal Fauteuils “Montréal”, design Olivier Mourgue, édition Airborne, 1 850 € pièce.

 

 

A : Pensez-vous que ce type d’objets constitue un marché qui peut prendre de la valeur ?

J. C. : Comme avec tous les effets de mode, on ne sait jamais ce que nous réserve l’avenir. J’entends depuis quelques années que ca ne durera pas et pourtant... Ce style a été bien représenté et popularisé, les pièces deviennent plus rares, et je pense que ça ne s’arrêtera pas de si tôt. Le design a encore de beaux jours devant lui. Ca évoluera surement avec le temps, par exemple, des gens commencent à stocker le mobilier des années 80 en pensant que c’est l’avenir. Mais il y a des nuances, le style années 70 a atteint son apogée et va surement freiner un peu avec ses couleurs flash. Le gout se tourne plus vers les années 50 qui montrent plus de sobriété : du bois et de belles matières.

 

 

A : Quels sont les artistes/créateurs qui ont le plus de succès ?

J. C. : Les artistes qui se vendent le mieux sont les plus connus, et les plus vus. Ils parlent au grand public, et les amateurs les reconnaissent sans avoir à être spécialistes. Les objets que l’on découvre et que l’on n’a pas encore vu dans les magazines de déco sont moins considérés. Les chaises tulipes de Knoll sont des pièces célèbres et donc très en vogue.

 

 

A : Par quels moyens vous approvisionnez vous, afin d’offrir des objets de qualité a vos clients ?

J. C. : Tous ! De la chine traditionnelle avec les brocantes et vide-greniers au commerce entre confrères (cela se pratique beaucoup dans ce métier). Les particuliers chinent également pour les professionnels et amènent la marchandise directement au magasin. Il peut m’arriver d’acheter en vente aux enchères mais cela demande beaucoup de temps.

 

 Tapis, tapisserie, créateur XXe

Grand tapis des années 1970, 350 x 400 cm, 550 €.

 

A : Que conseillez-vous comme ouvrage afin de se documenter sur le sujet ?

J. C. : Les livres des éditions Taschen sont très sérieux et abordables. Il existe une collection en trois volumes sur les arts décoratifs des années 50, 60 et 70 qui est très bien faite, elle contient des photos documentaires de l’époque montrant les intérieurs. Cela donne, au delà de l’objet lui-même, une idée de la décoration durant cette période. Il y a aussi les ouvrages comme 1000 Chairs qui sont intéressants.

Enfin, il peut être amusant de se procurer les magazines de déco des années en question, comme les vieux numéros d’Art et Décoration qui se chinent dans les brocantes.

 

 

 

Charlotte Meniaud

Spécialiste en arts décoratifs du XXème siècle, Charlotte collabore avec le cabinet  d'expertises Authenticité dans ses missions de conseil.


 

Pour en savoir plus :

Retrouvez Julien Chamoux à la galerie Chez Cax au 152 rue Montmoreau 16000 Angoulême, ou bien sur son site internet www.chezcax.com

Définition de « vintage »

Le terme « vintage » est un anglicisme qui a d’abord été utilisé pour qualifier un spiritueux millésimé, puis pour désigner des voitures de collection. Sa définition finit par s’élargir aux domaines de la mode et du mobilier. Concernant ce dernier, le vintage correspond à des pièces rétro, souvent de type design et fabriquées entre l’après-guerre et les années 80.