+33 1 76 63 32 43
accueil Expertise Inventaire Vente
Nous contacter
Qui sommes nous ?
Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Demande d'estimation en ligne :

 
Civilité :
Mlle    Mme    M.
Décrire l'objet :
Dimensions de l'objet (en cm) :
Hauteur :    Largeur : 
Profondeur : 
 
» Découvrir les 10 conseils de l'expert
pour bien photographier ses objets de valeur
Envoyer des photos numériques :
(Format .zip, .jpg, .gif, .pdf... et poids inférieur à 4 Mo par fichier. )
Une photo générale de face :
Une photo du dos ou du dessous :
Une signature ou un détail :
 
Si vous rencontrez la moindre difficulté pour nous faire parvenir vos images, vous pouvez nous contacter à contact@authenticite.fr
 
 Je souhaite recevoir gratuitement la lettre d'actualité des experts
 
* Mentions obligatoires
 
 
Ces informations sont destinées au cabinet Authenticité. Aucune information personnelle n'est collectée à votre insu ni cédée à des tiers. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi «Informatique et Libertés» du 6 janvier 1978). Vous pouvez en faire la demande par mail à contact@authenticite.fr.
Authenticité est le premier cabinet européen d'experts conseil en œuvres d'art, spécialistes en meubles, objets d'art, sculptures, tableaux et dessins, anciens et modernes.

Nos bureaux de Paris et de Londres sont à votre disposition pour répondre à vos besoins que vous souhaitiez acheter, vendre ou connaître la valeur de vos objets.

Actualités

L'histoire des tables à jeux


Rubrique Meubles et objets d'art

Nées au Moyen-âge, les tables à jeux connaissent de nombreuses évolutions jusqu’à leur quasi disparition au XXe siècle. Parfois dédiées à un seul jeu, parfois à plusieurs, les tables à jeux sont souvent des objets ingénieux au traitement raffiné. Tour d’horizons de ces objets de curiosité.

L’usage au service de l’objet d’art

Avant Louis XIV, n’importe quelle table pouvait servir au jeu. Un tapis de drap, de velours ou de lin était déposé sur le plateau d’une table courante, et le jeu pouvait commencer.
Au cours de la seconde moitié du XVIIe siècle, le tapis est fixé au plateau de manière définitive : la table à jeu apparait officiellement dans l’histoire. Dés lors, une multitude de table vont apparaitre : il y en aura une pour chaque jeu et à cette époque, on aime jouer ! Jeu d’hombre, jeu de Dame à la française ou jeu des portiques réunissent la haute société pour des parties de plusieurs heures. Peu de tables de cette époque nous sont parvenues mais de nombreuses gravures témoignent de ces parties de sociétés.



Rare table à jeu en marqueterie de bois de violette d'époque Louis XV avec ceinture coulissante. Un modèle proche de cette table est actuellement conservé au musée Getty de Malibu. Copyright Sotheby's.

Plus d’un tour dans sa table…

Au XVIIIe siècle, les tables à jeu connaissent un formidable essor. Époque bénie des joueurs, les règnes de Louis XV puis de Louis XVI constituent l‘âge d’or de la table à jeu. Progressivement apparaissent des tables capables de servir pour de multiples jeux. Si, auparavant, les joueurs étaient tenus de se réunir chez le propriétaire de la table nain jaune, tantôt chez celui de la table de brelan, de la table de quintille, de la table de jeu de serpent, ou encore chez celui de la table toton à lettres, de trou-madame ou celui de la table à jeu de tric-trac…, désormais certaines tables possèdent plusieurs plateaux amovibles et sont utiles pour plusieurs jeux.
Leur dessus peut être « brisé ». Dépliées, leurs formes s’adaptent aussi au nombre de joueurs. Les plateaux peuvent être marquetés d’un damier. Ils peuvent également posséder dans leurs angles des tablettes rondes servant à poser des flambeaux ou l’argent des joueurs. Ces pièces sont de véritables chefs d’œuvres de créativité et d’ingéniosité.


Table à jeux attribuée à l'ébeniste Jean-Joseph Chapuis. On peut y jouer aux Dames, au tric-trac ou au jeu de l'oie. Copyright SVV Giafferi.

Un marché de collectionneurs

Au XIXe de très belles pièces sont fabriquées, notamment de très beaux modèles de billards français sont réalisés sous Charles X et Napoléon III. Aujourd’hui ces meubles d’exception sont fortement recherchés des collectionneurs. Les tables de style ou en mauvais état de conservation trouvent preneur à partir de 50 €. Les beaux modèles se négocient entre 5 000 et 15 000 € et ceux pouvant justifier d’un usage royal pourront atteindre jusqu’à 500 000 €.



Laurent Hache
Expert en meubles et objets d'art anciens
Ventes publiques aux enchères - Assurance - Succession


Expertise et estimation
Vous possédez un meuble ou un objet d'art ancien et souhaitez connaître sa valeur, avoir plus de détails sur son authenticité, son époque, son style : Cliquez ici .