+33 1 40 26 05 46
accueil Expertise Inventaire Vente
Nous contacter
Qui sommes nous ?
Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Demande d'estimation en ligne :

 
Civilité :
Mlle    Mme    M.
Décrire l'objet :
Dimensions de l'objet (en cm) :
Hauteur :    Largeur : 
Profondeur : 
 
» Découvrir les 10 conseils de l'expert
pour bien photographier ses objets de valeur
Envoyer des photos numériques :
(Format .zip, .jpg, .gif, .pdf... et poids inférieur à 4 Mo par fichier. )
Une photo générale de face :
Une photo du dos ou du dessous :
Une signature ou un détail :
 
Si vous rencontrez la moindre difficulté pour nous faire parvenir vos images, vous pouvez nous contacter à contact@authenticite.fr
 
 Je souhaite recevoir gratuitement la lettre d'actualité des experts
 
* Mentions obligatoires
 
 
Ces informations sont destinées au cabinet Authenticité. Aucune information personnelle n'est collectée à votre insu ni cédée à des tiers. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi «Informatique et Libertés» du 6 janvier 1978). Vous pouvez en faire la demande par mail à contact@authenticite.fr.
Authenticité est le premier cabinet européen d'experts conseil en œuvres d'art, spécialistes en meubles, objets d'art, sculptures, tableaux et dessins, anciens et modernes.

Nos bureaux de Paris et de Londres sont à votre disposition pour répondre à vos besoins que vous souhaitiez acheter, vendre ou connaître la valeur de vos objets.

Actualités

Découvrir la tapisserie européenne


Rubrique Tapis, tapisseries et textiles

Décor mobile tissé en laine, et parfois en soie et fils d’or ou d’argent, les tapisseries européennes couvraient les murs des châteaux et des demeures royales dans un but à la fois fonctionnel et décoratif.





Usage et fonction de la tapisserie

La tapisserie servira à orner les églises lors des cérémonies religieuses et même lors des processions et accompagnera tous les fêtes et les déplacements des princes. Faciles à plier, elles étaient placées dans des coffres et portées sur des bêtes de somme. Ce n’est qu’à la fin du règne de Louis XIV que les châteaux furent en effet meublés en permanence. Elles étaient placées dans la salle d’apparat ou d’audience, sur les portes ou dans de grandes salles pour lutter contre le froid et créer des cloisons, ou le long de chaque mur pour créer ainsi une chambre de tapisserie sur un même thème, souvent révélateur de la vie quotidienne de chaque époque, du goût du commanditaire (scènes de chasse, scène de cour, scène religieuse…), de sa fortune et de sa puissance.

Origine de la tapisserie européenne

Les premières tapisseries furent tissées à partir du 12 è s. dans des ateliers monastiques, mais les premiers exemples connus datent du XIVème siècle, comme la célèbre Apocalypse d’Angers d’après Nicolas Lancret tissée à Paris entre 1376 et 1382 sur la demande de Louis d’Anjou.


Cette tapisserie sur le thème de la chute de Babylone fait partie de la monumentale tenture de l'apocalypse d'Angers datant de la fin du XIVe. siècle.

Au XVe siècle, deux grands centres de tissage

Dès le XVe siècle, les deux grands centres de tapisseries sont les Flandres (Tournai) et la France (Arras, Paris, ateliers des bords de Loire). La tenture de la Justice de Trajan et Herkenbald (Brême) d’après Roger van der Weyden est révélatrice de cette période, où les personnages couvrent toute la tapisserie, sans recherche de profondeur ou de perspective avec une composition verticale, des visages rudes et impassibles, les espaces vides couverts par l’architecture ou la végétation.
Au milieu du XVe siècle, Arras cède sa primauté à Tournai, mais il est souvent difficile d’attribuer les tapisseries de cette époque aux centres français ou flamands.
Le style évolue vers plus de grâce et une composition plus aérée comme dans la tapisserie des Bucherons (Musée des Arts Décoratifs), des Vendanges( Musée de Cluny ) ou les Mille fleurs apparues dans le dernier tiers du XVe siècle, dont le plus bel exemple est la célèbre Tenture de la Dame à la Licorne conservée au Musée de Cluny, où les personnages gracieux et élégants sont placés sur un fond rose orné d’un décor foisonnant de semis de fleurettes.


"La Vue" est l'une des plus célèbres tapisseries faisant partie de la série "La Dame à la licorne", conservée au musée de Cluny à Paris.

XVIe siècle : l’âge d’or de la tapisserie

Dès les premières années du XVIe siècle commence l’âge d’or de la tapisserie à Bruxelles qui sut s’inspirer des modèles italianisant et ce jusqu’à la fin du XVIe siècle. Des scènes religieuses, de chasse, de bataille ou mythologiques sont tissées avec succès.


Détail de l'une des douze tapisseries en laine, soie, or et argent sur le thème des "Chasses de Maximilien", réalisées entre 1531 et 1533 dans les ateliers bruxellois.

La tenture de l’Histoire de David et Bethsabée est un des chefs d’œuvre de cette époque, avec sa composition magistrale, la splendeur des étoffes et des costumes et la beauté de traitement des visages.
Bernard van Orley va dominer la tapisserie bruxelloise jusqu’au milieu du XVIe siècle. A l’origine peintre gothique, il sera influencé par l’évolution donnée à la tapisserie avec le tissage de la Tenture des Actes des Apôtres d’après Raphaël. La Tenture de la Bataille de Pavie ou la Tenture des Chasses de Maximilien (Louvre) sont de somptueux exemples de son art et de cette évolution, du traitement dynamique de l’action et du rendu dramatique du paysage influencé par les italiens allié au réalisme des costumes et de la végétation influencé par Dürer.
De grands peintres italiens fourniront ainsi des modèles pour le tissage de tapisseries à Bruxelles, comme Jules Romain et la Tenture de l’Histoire de Scipion (Musée du Louvre) ou des Fructus Belli (Musée d’Ecouen).


Ainsi s’achève une brillante période de la tapisserie. Les circonstances politiques, économiques et religieuses ont déjà affaiblit les Flandres à la fin du XVIe siècle. Les lissiers flamands, de par leur réputation, sont accueillis par les cours d’Europe, et des ateliers vont ainsi se créer en France, en Italie, en Espagne et dans les pays nordiques au détriment des ateliers flamands. Nous verrons dans un prochain article comment les Flandres vont être petit à petit supplantées par la France et comment l’esprit de la tapisserie va évoluer…



Florence VIZET
Spécialiste de tapisseries anciennes et tapis anciens
Quinze ans d’expérience à la Galerie Chevalier aux côtés de Dominique Chevalier et Nicole de PAZZIS-CHEVALIER
Collabore avec le cabinet d'expertises Authenticité
Travaille à l’IESA au sein du Département Marché de l’Art


Les experts conseil en oeuvres d'art d'Authenticité sont à votre disposition pour l' expertise et l'estimation en ligne de vos tapisseries et tapis anciens. Ils vous accompagnent dans la vente et l'achat de vos œuvres d'art : courtage.