Authenticité

+44 796 722 3146
Contact us
About us
Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Request an online valuation
and appraisal:
 
Title:
Miss.    Mrs.    M.
Describe your item:
Object Dimensions (in cm):
Height:    Width:    Depth: 
 
Send digital photos:
(Format .Zip, .Jpg, .Gif, .Pdf ... and less than 4 MB per file weight.)
A general front picture*:
A photo of the back or below:
A signature or detail:
 
If you have any difficulties when sending us your images, you may send it directly on contact@authenticite.co.uk
 
 I want to receive the weekly newsletter of the experts
 
*Required
 
 
This information is intended only for Authenticite Partnership. No personal information is collected without your knowledge or sold to third parties. You have a right to access, modify, rectify and delete all data that concerns you (law "and Freedoms" of January 6, 1978).
Authenticite is the first European group of fine art experts specialized in antique furniture, art, sculptures, paintings, drawings, jewellery, antique, modern and contemporary objects.

Our teams in London and Paris are available to meet your needs whether you want to buy, sell or know the value of your works of art.

News releases

From 18 000$ to £100 000 000


Column Paintings and drawings, Appraisal and valuation

This week newsletter is about a fantastic discovery: an unknown Leonardo da Vinci old master drawing. This drawing appreared at first at Christie's New York in 1998.


Avant de nous attarder sur l’analyse de cette feuille ayant permis cette découverte, revenons en 1998 à New York. Le catalogue de la vente de dessins anciens (Old Master Drawings) qui se tenait chez Christie’s le 30 janvier 1998 nous décrit le lot 402 :
« Tête de jeune femme vers la gauche dans une robe Renaissance ; plume, encre marron et crayons sur vélin ; école allemande du début du 19eme siècle ; 33 x 23,9 centimètres. ». Cette feuille, estimée 12 000$ à 16 000$, est adjugée à un marchand spécialiste en dessins anciens pour la somme de 21 850$ avec les frais de vente.

En 2007, le sous enchérisseur, un amateur éclairé, rachète la feuille au marchand pour une somme proche de l’adjudication. L’antiquaire lui précise toutefois que cette œuvre est probablement d’un artiste allemand ayant étudié en Italie et est basée sur les tableaux de Leonard de Vinci.


Notre amateur ayant sa propre idée sur l’auteur de notre dessin se rapproche des spécialistes de Vinci d’abord incrédules mais qui après de nombreuses analyses scientifiques se rendent à l’évidence : ce dessin est de la main du maître.

Parmi les analyses scientifiques exécutées, une est particulièrement surprenante. Des photos prises avec un appareil multi-spectral ont révélé une empreinte de pouce en haut à gauche de la feuille. La comparaison de cette empreinte avec celle de Leonard du « Portrait de Saint Jérôme » conservé au Vatican est des plus probantes. Des analyses infrarouges ont également révélé que cette jeune fille avait été dessinée par un gaucher et que l’on pouvait la rapprocher d’un portrait de profil de femme, conservé au château des Windsor.

Le carbone 14 a permis de dater le vélin entre 1440 et 1650. Cette analyse ne permet cependant pas d’éliminer complètement l’idée d’une œuvre réalisée au début du 19eme siècle puisque rien n’empêche un artiste d’utiliser une feuille ancienne. Un détail laisse pourtant planer le doute : l’emploi de vélin. En effet, à ce jour aucune œuvre de Vinci sur vélin n’est connue

Qui est la jeune fille ?

Après un long processus d’élimination, les experts en sont venus à voir dans cette jeune fille, Bianca Sforza, fille du Duc de Milan, Ludovic Sforza (1452-1508) et de sa maitresse Bernardina de Corradis. Le portrait aurait été réalisé vers 1496 lorsque Bianca âgée de 13 ou 14 ans se maria au Capitaine des Gardes du Duc Galeazzo Sanseverino qui fut lui-même mécène de Leonard de Vinci.

L’œuvre devrait prochainement être exposée au public mais des problèmes d’assurances retardent l’événement. En effet, ce dessin est aujourd’hui maintenant estimé 100 000 000 £.

Beaucoup d’entre vous doivent se demander à quoi servaient Christie’s et leurs experts puisqu’ils sont passés à coté de ce chef d’œuvre. La question peut être retournée pour les conservateurs de musées.
Il faut se souvenir qu’en matière d’expertise, « l’homme de l’art » ne dispose pas de tous les moyens mis en œuvre pour authentifier ce dessin. En outre dix longues années se sont écoulées entre la vente aux enchères et l’attribution du dessin. Dix années durant lesquelles tant au niveau scientifique qu’au niveau de l’étude stylistique les choses ont fortement évoluées.

Pour la connaissance de l’œuvre de Leonard de Vinci, cette histoire est sans doute la plus grande découverte jamais réalisée à son propos depuis près de 200 ans.

Cedric Henon, Fine Art Specialist.

Illustration principale : © Christie’s.

Feel free to contact our fine art specialists if you want to appraise your works of art. We also assist you in the selling of your works of art : consultancy.