Authenticité

+44 796 722 3146
Contact us
About us
Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo
Request an online valuation
and appraisal:
 
Title:
Miss.    Mrs.    M.
Describe your item:
Object Dimensions (in cm):
Height:    Width:    Depth: 
 
Send digital photos:
(Format .Zip, .Jpg, .Gif, .Pdf ... and less than 4 MB per file weight.)
A general front picture*:
A photo of the back or below:
A signature or detail:
 
If you have any difficulties when sending us your images, you may send it directly on contact@authenticite.co.uk
 
 I want to receive the weekly newsletter of the experts
 
*Required
 
 
This information is intended only for Authenticite Partnership. No personal information is collected without your knowledge or sold to third parties. You have a right to access, modify, rectify and delete all data that concerns you (law "and Freedoms" of January 6, 1978).
Authenticite is the first European group of fine art experts specialized in antique furniture, art, sculptures, paintings, drawings, jewellery, antique, modern and contemporary objects.

Our teams in London and Paris are available to meet your needs whether you want to buy, sell or know the value of your works of art.

News releases

Candlestick, chandelier and other fine works of art


Column Furniture and works of art

Since ancient age, the question of home lighting led to the creation of simples objects and in parallel to works of art. The artists who chose to sublimate light, used precious metals, particularly silver, bronze, ormolu, porcelain, earthenware, painted wood or gilt wood to bring candles, gas nozzle, and now bulbs.
Afin d’établir une typologie des différents types de luminaires anciens, nous les diviserons en trois catégories, les luminaires de table, les luminaires muraux et enfin les suspendus.

Les luminaires de table.

Ils sont conçus pour être posé sur une table, une commode, une console ou une cheminée.

-Le bougeoir : il est généralement de petite taille, et porte une lumière. Il peut être de table, de toilette, de nuit ou en financier. Il se compose d’une base, d’un fut d’un binet et d’une bobèche qui porte la bougie. Ils peuvent être très simples, en laiton ou particulièrement riche, en porcelaine ou bronze doré. On les trouve généralement en paire.



Bougeoir à main en argent ciselé, Moscou, 1828-1855, vente Gaffieri le 13 mars 2009, lot 103, vendu 500 euros.

-Le flambeau : il ne se distingue du bougeoir que par sa taille supérieure à 30 centimètres. Il reprend l’ensemble des caractéristiques et des matériaux des bougeoirs. Sa forme s’adapte au style en vigueur, antiquisant sous Louis XVI, rocaille sous Louis XV, guilloché et sculpté de feuilles de lotus sous l’Empire.



Flambeau en bronze ciselé, doré et patiné, époque Empire, vente Delorme Collin du Bocage le 4 avril 2008, lot 141, adjugé 1200 euros.

-Le candélabre : il dérive du flambeau mais porte plusieurs bras de lumières. Il connaît son heure de gloire sous l’Empire avec de nombreux modèles alliant bronze patiné et bronze doré. Ils peuvent parfois être en bois doré. Ils sont toujours en paire.



Paire de candélabres en bronze doré de forme rocaille dans le style de Meissonnier, fin XIXème, vente Osenat le 28 juin 2008, lot 41, adjugé 5200 euros.

-La girandole : ceux sont des candélabres qui se distinguent par la présence de pendeloques en cristal afin de refléter la lumière. Il faut souligner que leur rareté incite parfois à transformer des candélabres en girandole par l’ajout de pendeloques postérieures. Elles furent très populaires sous Louis XIV.



Paire de girandoles en marbre, bronze doré et pendeloques de cristal, circa 1800-1820, vente Gaffieri le 5 aout 2008, lot437.

-Le pique cierge ou chandelier d’autel: il est généralement en bois sculpté et doré. Il est principalement un objet religieux.



Paire de piques cierge en bois sculpté et doré, XVIIIème siècle, vente Chevau-légers le30 novembre 2008.

Les luminaires muraux.

Ce type d’objet est accroché au mur et se développe au XVIIème siècle.

-Le bras de lumière : il est généralement en bois sculpté et laque, parfois doré. Il se présente tel un avant bras sortant du mur et portant dans son poing une bougie. Les bras de lumière furent particulièrement appréciés durant la période Louis XIII et au début du style Louis XIV. Ces œuvres d’art sont caractéristiques du style baroque et sont influencés par L’Espagne et l’Italie.

-L’applique : elle se présente au minimum en paire. Elle peut compter un ou plusieurs bras de lumière suivant la complexité du modèle et son époque de création. Elles sont généralement en bronze ciselé et doré, parfois en bois sculpté et doré et exceptionnellement en porcelaine en particulier de Sèvres. Elle voit le jour sous Louis XIV et son succès ne s’est pas démenti depuis.



Paire d’appliques en bronze ciselé et doré d’époque Louis XV, vente Beaussant Lefèvre le 8 juin 2005, lot 141, vendue 18000 euros.

Les luminaires suspendus.

Comme leur nom l’indique, ce type d’œuvres est suspendu au plafond.

-Le lustre : son nombre de lumière peut être particulièrement important. Il se décline en bois sculpté et doré, en laiton ou en bronze doré, à pendeloques en cristal taillé. Le lustre suivant sa forme est dit, hollandais, cage ou à lacets. On en trouve à toutes les époques et de tous les styles.



Lustre hollandais en laiton repoussé, XIXème siècle, vente Auxerre Enchères le 7 juin 2009, lot 303.

-La suspension : elle dérive du lustre mais se distingue de celui-ci par sa forme. Les lumières sont accrochés a une grande « coupe » concave. Celle-ci peut être en bronze, en bois ou en opaline ou verre teinté. La suspension apparaît au début du XIXème siècle et est particulièrement populaire sous Charles X et Louis-Philippe.



Suspension en bronze ciselé, doré et patiné, style Empire, vente Aguttes le 25 avril 2009, lot 298 vendu 2850 euros.

-La lanterne : de forme ronde, octogonale ou a pans, elle est généralement constituée de panneau de verre réunis entre eux par un cadre de bronze. L’intérieur d’une lanterne possède une tige portant les lumières. Les plus anciennes sont surmontées d’un fumivore qui évitait à la fumée de salir le plafond.



Lanterne en bronze doré, XIXème siècle, vente Chevau-légers le 7 juin 2009.


Ainsi, simples pièces utilitaires à l’origine, les artistes et artisans les ont transformés pour en faire de véritables objets d’art.
Les luminaires anciens sont aujourd’hui particulièrement recherchés des collectionneurs et les faux sont nombreux sur le marché.


Illustration principale : applique en fer forgé, tôle et verre, réalisée par les Etablissement Baguès, vente Artcurial le 11 juin 2007, lot 223.


Cedric Henon
Specialist in furniture and works of art.

Feel free to contact our fine art specialists if you want to appraise your works of art. We also assist you in the selling of your works of art : consultancy.