+33 1 40 26 05 46
accueil Expertise Inventaire Vente
Nous contacter
Qui sommes nous ?
Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Demande d'estimation en ligne :

 
Civilité :
Mlle    Mme    M.
Décrire l'objet :
Dimensions de l'objet (en cm) :
Hauteur :    Largeur : 
Profondeur : 
 
» Découvrir les 10 conseils de l'expert
pour bien photographier ses objets de valeur
Envoyer des photos numériques :
(Format .zip, .jpg, .gif, .pdf... et poids inférieur à 4 Mo par fichier. )
Une photo générale de face :
Une photo du dos ou du dessous :
Une signature ou un détail :
 
Si vous rencontrez la moindre difficulté pour nous faire parvenir vos images, vous pouvez nous contacter à contact@authenticite.fr
 
 Je souhaite recevoir gratuitement la lettre d'actualité des experts
 
* Mentions obligatoires
 
 
Ces informations sont destinées au cabinet Authenticité. Aucune information personnelle n'est collectée à votre insu ni cédée à des tiers. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi «Informatique et Libertés» du 6 janvier 1978). Vous pouvez en faire la demande par mail à contact@authenticite.fr.
Authenticité est le premier cabinet européen d'experts conseil en œuvres d'art, spécialistes en meubles, objets d'art, sculptures, tableaux et dessins, anciens et modernes.

Nos bureaux de Paris et de Londres sont à votre disposition pour répondre à vos besoins que vous souhaitiez acheter, vendre ou connaître la valeur de vos objets.

Actualités

Reflets de Venise


Rubrique Meubles et objets d'art, Collections

Les miroirs fabriqués à Venise sont les reflets de l’élégance et du raffinement qui régna dans la cité des Doges. Devenus valeurs refuges, les modèles les plus rares excitent aujourd’hui les passions des collectionneurs.

Glaces de prestige

Venise est l’une des grandes cités maritimes de la péninsule italienne. Très vite au cours de l’histoire, la Sérénissime a su développer un style propre, non seulement dans son architecture et sa peinture mais aussi dans son mobilier. La cité connaitra son apogée du XVIe au XVIIIe siècle. Ses banquiers enrichis par le commerce avec l’Orient, dépensent des fortunes pour meubler leurs fastueux palais et commandent de somptueux miroirs pour réfléchir la lumière de leurs intérieurs.

Les verriers sont installés au Nord de la ville, sur l’ile de Murano pour éviter tout risque d’incendie. Ils sont reconnus dans toute l’Europe pour la qualité de leur savoir faire. Pour élaborer les précieuses glaces des miroirs, ils« […] soufflent le verre jusqu’à 1,40 mètre de long, mais généralement cela ne dépasse pas 90 cm. Après avoir, non sans effort, soufflé le verre, ils le coupent et le déposent sur une pierre, pis à l’aide d’une pelle de fer, ils l’inclinent au-dessus du fourneau pour qu’il refroidisse peu à peu. L’argenture, ou l’étamage, consiste à déposer, sur une table de marbre ou de fer parfaitement lisse, une feuille d’étain battu aux dimensions du verre. Elle est recouverte d’une mince couche de mercure, sur laquelle est déposé le verre, préalablement poli à l’émeri. » (Citation extraite de Voyages d’un français en Italie (1765-1766).


Miroir de venise datant du second quart du XVIIIe siècle. Les plaques gravées sur sa bordure représentent des personnages mythologiques. Courtesy of Christie's.

Les glaces peuvent être ensuite gravées d’un décor à l’aide d’une pointe de diamant ou d’acide. Les décors gravés représentent souvent des figures allégoriques placés sous un dais, mais également des attributs guerriers ou des grappes de raisins.

Miroirs aux décors innovants

Les cadres servant à protéger ces glaces peuvent prendre des aspects très variés aujourd’hui peu connus du grand public.

Jusqu’au milieu du XVIIIe, les miroitiers de Venise n’ont cessé d’innover pour séduire les riches amateurs d’art européens. Ils ont faits évoluer le décor et la forme de leur cadre avec les modes. Dans tous les cas, tout est fait pour y faire jouer la lumière et la couleur.


Venise s'est fait la spécialité des cadres en laques polychromes. Des feuillages et fleurs sont représentés dans ses écoinçons. Courtesy of Christie's.

Au cours de la seconde moitié du XVIIe siècle, ces artisans vénitiens réalisent des décors à l’aide de gomme laque qui nous rappelle l’importance de l’engouement des européens pour les laques orientales. Leur décor s’inspire de celui des paravents de laques nouvellement importés de Chine. Il rencontra un large succès et perdura tout au long du XVIIIe siècle.

Les miroirs de Venise en bois sculpté et doré sont souvent surmontés de feuillages de style rococo. Des glaces gravées viennent parfois enrichir la bordure de leur cadre. A coté de ces miroirs généralement rectangulaires, se développe dans les années 1720 une catégorie de miroirs aux formes arrondies. Appelés girandoles, ils possèdent un bougeoir permettant de faire briller leur surface.


Paire de girandoles vénitiennes du milieu du XVIIIe siècle. Les glaces sont gravées. Les girandoles ont perdu leur bras de lumière servant à maintenir les bougies. Courtesy of Christie's.

Dans les années 1750, les cadres de certains modèles sont entièrement réalisés en verre coloré. D’un verre bleu et transparent, ils sont généralement ornés de fleurs en verre de couleur rose ou blanche. Comme ceux faits entièrement de glaces découpées, Ils furent reproduits et imités jusqu’à nos jours.

Venise perdit progressivement son monopole dans la production de miroirs de grand luxe, la France devenant à sa suite le nouveau lieu incontournable dans l’art d’en produire.

Cotes enflammées

De tous les miroirs anciens, ceux fait à Venise sont les plus recherchés des amateurs d'art ancien. Valeurs sures du marché de l‘art, leur prix ne cesse d’augmenter.

Ceux réalisés au XVIIe et XVIIIe siècle sont devenues très rares. Les modèles les plus souvent présentés sous le feu des enchères datent des XIXe et XXe siècles. Dire que les prix évoluent entre 500 € et 100 000 €, c’est dire la diversité de qualité et de rareté qui règne en ce domaine.

Les séries de deux ou de quatre miroirs réalisent de nos jours les meilleurs prix. En 2003, une paire de miroirs en bois laqué et doré, datant de la fin du XVIIe a atteint le prix astronomique de 582 000 €.



Laurent Hache, expert en oeuvres et objets d'art des 17e, 18e et 19e siècles



Les experts conseil en oeuvres d'art du cabinet d'expertise Authenticité sont à votre disposition pour l' Estimation en ligne et l' Expertise de vos miroirs, meubles, tableaux et objets d'art anciens. Ils interviennent aux côtés des commissaires-priseurs de Paris et de la Province : Courtage.