+33 1 40 26 05 46
accueil Expertise Inventaire Vente
Nous contacter
Qui sommes nous ?
Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Demande d'estimation en ligne :

 
Civilité :
Mlle    Mme    M.
Décrire l'objet :
Dimensions de l'objet (en cm) :
Hauteur :    Largeur : 
Profondeur : 
 
» Découvrir les 10 conseils de l'expert
pour bien photographier ses objets de valeur
Envoyer des photos numériques :
(Format .zip, .jpg, .gif, .pdf... et poids inférieur à 4 Mo par fichier. )
Une photo générale de face :
Une photo du dos ou du dessous :
Une signature ou un détail :
 
Si vous rencontrez la moindre difficulté pour nous faire parvenir vos images, vous pouvez nous contacter à contact@authenticite.fr
 
 Je souhaite recevoir gratuitement la lettre d'actualité des experts
 
* Mentions obligatoires
 
 
Ces informations sont destinées au cabinet Authenticité. Aucune information personnelle n'est collectée à votre insu ni cédée à des tiers. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi «Informatique et Libertés» du 6 janvier 1978). Vous pouvez en faire la demande par mail à contact@authenticite.fr.
Authenticité est le premier cabinet européen d'experts conseil en œuvres d'art, spécialistes en meubles, objets d'art, sculptures, tableaux et dessins, anciens et modernes.

Nos bureaux de Paris et de Londres sont à votre disposition pour répondre à vos besoins que vous souhaitiez acheter, vendre ou connaître la valeur de vos objets.

Actualités

Les piqués d'or, stars du marché


Rubrique Expertise et estimation, Meubles et objets d'art

Vendu un peu plus de 200 000 euros chez Artcurial en octobre dernier, un autre adjugé 70 000 euros chez Christie’s Londres la semaine dernière, les piqués d’or sont recherchés des amateurs et font l’orgueil des plus grandes collections en particulier celles des Rothschild.

 

Technique

 

On appelle piqués d’or, des objets en écaille ou ivoire présentant un décor formé d’incrustations d’or ou d’argent généralement associées à de la nacre.

 

Afin de réaliser cette incrustation, l’artisan dessine sur son écaille le motif qu’il souhaite obtenir puis après avoir découpé ou percé l’espace nécessaire, à la façon de la marqueterie, il chauffe le support en écaille ou en ivoire qui s’élargit alors pour y déposer son fil d’or ou d’argent, que le refroidissement emprisonnera définitivement.

 

Le décor principal, souvent inspiré de gravures de scènes mythologiques, est réalisé en nacre gravé, le piqué d’or formant pour sa part arabesques, quadrillages ou frises de fleurons.

 

Il est intéressant de noter la similitude avec la marqueterie Boulle qui allie l’écaille et le laiton ou l’étain.

 

expertise estimation appraisal valuation auction venye aux encheres

 © SVV MASSOL

 

Centres de production

 

La technique du piqué d’or apparaît à la fin du XVIe siècle en Italie, à Naples et à Turin et se répand en Europe particulièrement en France, en Angleterre sur une base d’ivoire et non d’écaille, et en Allemagne.

 

Elle connaît son apogée durant la fin du XVIIe siècle et tout au long du XVIIIe siècle.

Les objets en piqué d’or créés à Naples et à Turin ont aujourd’hui la faveur du marché en particulier au regard de la richesse et de la qualité des décors.

 

Parmi les nombreux ateliers qui virent le jour dans ces deux villes, plusieurs noms nous sont parvenus ; Giuseppe et Gennaro Sarao, Antonio de Laurentis, Nicolas de Turris ou Nicolas de Starace

 

 

plateau tray pique or gold inlaid tortoiseshell

 ©SVV Artcurial

 

Production

 

Les objets d’art utilisant la technique du piqué d’or, qui nous sont parvenus, apparaissent rarement sur le marché, d’où leur prix.

 

On rencontre en salle des ventes des plateaux, des éventails, des pommeaux de canne, des écrins, étuis et boites et des encriers. Ces derniers, les plus recherchés, sont composés d’un plateau sur lequel repose la clochette, l’encrier et plusieurs pots, le tout orné d’un décor en piqué d’or.

 

 

Objets d’exception depuis leur création, les « piqué d’or », de part leur rareté et la qualité de leur décor, tant technique que décorative, ne déçoivent jamais en ventes aux enchères comme le montrent ces deux résultats récents, pour lesquels les estimations ont été pulvérisées.

 

 

Illustration principale : © Christie's