+33 1 40 26 05 46
accueil Expertise Inventaire Vente
Nous contacter
Qui sommes nous ?
Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Demande d'estimation en ligne :

 
Civilité :
Mlle    Mme    M.
Décrire l'objet :
Dimensions de l'objet (en cm) :
Hauteur :    Largeur : 
Profondeur : 
 
» Découvrir les 10 conseils de l'expert
pour bien photographier ses objets de valeur
Envoyer des photos numériques :
(Format .zip, .jpg, .gif, .pdf... et poids inférieur à 4 Mo par fichier. )
Une photo générale de face :
Une photo du dos ou du dessous :
Une signature ou un détail :
 
Si vous rencontrez la moindre difficulté pour nous faire parvenir vos images, vous pouvez nous contacter à contact@authenticite.fr
 
 Je souhaite recevoir gratuitement la lettre d'actualité des experts
 
* Mentions obligatoires
 
 
Ces informations sont destinées au cabinet Authenticité. Aucune information personnelle n'est collectée à votre insu ni cédée à des tiers. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi «Informatique et Libertés» du 6 janvier 1978). Vous pouvez en faire la demande par mail à contact@authenticite.fr.
Authenticité est le premier cabinet européen d'experts conseil en œuvres d'art, spécialistes en meubles, objets d'art, sculptures, tableaux et dessins, anciens et modernes.

Nos bureaux de Paris et de Londres sont à votre disposition pour répondre à vos besoins que vous souhaitiez acheter, vendre ou connaître la valeur de vos objets.

Actualités

Un encrier rocaille de Meissonnier


Rubrique Meubles et objets d'art, Expertise et estimation

Le 4 juillet, Sotheby’s Londres présente en vente aux enchères, un exceptionnel encrier en bronze doré et patiné, exécuté vers 1735 et attribué à l’orfèvre Juste-Aurèle Meissonnier. Cet objet d’art est estimé autour de 300 000 euros.

Afin de mieux comprendre cette estimation, intéressons-nous au tour de force que demanda sa réalisation ainsi qu’à son auteur peu connu des non initiés.

 

Notre encrier peut être décrit ainsi : encrier en bronze ciselé doré et patiné, le gobelet à encre en bronze patiné est de forme circulaire et présente de larges cotes hélicoïdales. Il est coiffé d’un couvercle en bronze doré à riche décor de feuilles d’acanthe et de roseaux.

La base en bronze doré également est ornée de larges feuilles d’acanthe, de rocailles et d’un motif de cascade. Elle présente un porte plume constitué de deux petits branchages feuillagés et fleuris.

Notre encrier mesure 17 cm de haut et 27 cm de large.

 

Cela fait cher du cm3 de bronze doré me direz-vous, alors pourquoi une telle estimation ?

 

En général, les bronzes d’art peuvent être fondus à plusieurs exemplaires à partir d’une matrice généralement réalisée en terre cuite ou en plâtre. Cette technique est connu depuis l’antiquité et permet de comprendre la notion de multiples que l’on rencontre fréquemment pour les bronzes à partir de la fin du XIXe siècle mais que l’on trouve dès le XVIIIe siècle avec les bronzes servant à garnir les meubles ; entrées de serrure, chutes ou encore sabots.

 

Dans le cas qui nous intéresse, il s’agit d’une œuvre unique exécutée à un seul exemplaire de part la technique employée : la fonte à la cire perdue. Notre sculpteur réalise une matrice en cire et lorsque le bronze est coulé, la cire s’évacue et le modèle est définitivement perdu. C’est l’emploi de cette technique qui explique la prouesse esthétique que représente notre encrier. Meissonnier sculpta probablement directement dans la cire, celle-ci une fois durcie peut faire l’objet de repentis et de remodelages après avoir été passée dans de l’eau chaude. J’attire tout particulièrement votre attention sur la base aux enroulements puissants tout en courbes et contre courbes et sur la chute d’eau d’un naturalisme remarquable que, seule cette technique donnant des bronzes d’une grande finesse, peut offrir.

 

Par conséquent plus qu’un encrier, il s’agit d’une sculpture à part entière.

 

Stylistiquement, notre sculpture se veut une anthologie du style rocaille plus connu en France sous le nom de style Louis XV. En effet, Meissonnier nous présente un hymne au naturalisme, tant par l’emploi de courbes et contre courbes que certains pourront qualifier d’outrancières, que par son ornementation de feuilles d’acanthe et de motifs lacustres. Ici la nature est un point de départ et l’artiste accentue les « S » et enroulements, pour nous offrir le meilleur du style Louis XV. La datation de la maison de vente, vers 1735, nous apparaît comme tout à fait pertinente puisque nous sommes ici en plein rocaille déchiqueté, période durant laquelle, toute symétrie est bannie et dont toutes les raideurs du style régence ont disparu, laissant libre cours à la nature.

 

Tournons-nous maintenant vers l’auteur de cette œuvre d’art.

 

Meissonnier, ce nom évoque un peintre de la seconde moitié du 19e siècle pour beaucoup d’entre vous mais il ne s’agit que d’un homonyme. Juste-Aurèle Meissonnier nait à Turin en 1695 d’un père ferronnier d’art. Il arrive à Paris en 1715. Il y est désigné comme étant à la fois dessinateur et ciseleur, double casquette que l’on retrouve bien dans notre encrier. Parmi ses clients il compte les grands du royaume notamment le duc de Bourbon futur prince de Condé. En 1725, il reçoit sa première commande pour la couronne pour célébrer le mariage du roi Louis XV et de la reine Marie Leszczynska. En 1726, il est nommé Dessinateur de la Chambre du roi succédant à Jean Bérain. A partir de 1730, il est au sommet de sa carrière et il est désigné comme dessinateur, peintre, sculpteur, architecte et orfèvre. Il est aujourd’hui considéré comme le plus grand ornemaniste rocaille français. Ses dessins ont inspiré les créations de toutes l’Europe, particulièrement en Allemagne, au Portugal ou encore en Italie.

 

Apparu sur le marché de l’art une première fois il y a une quinzaine d’années, notre encrier est à nouveau offert au feu des enchères dans une vacation comprenant 40 lots exceptionnels. Les 300 000 euros payés en 2001 seront-ils dépassés mercredi soir ?

 

 

Cédric Henon, expert en meubles anciens et objets d'art

 

Faire expertiser, acheter ou vendre ? : Les experts conseil en oeuvres d'art d'Authenticité sont à votre disposition pour l'estimation en ligne et l' expertise sur rendez-vous de vos meubles anciens à Paris, Lille, Nantes, Lyon, Toulouse, Aix-en-Provence. Ils vous accompagnent dans la vente de vos tableaux anciens et modernes ainsi que de vos meubles : vente.

 

Crédit photo : Sotheby’s